IMPACT EXPLOITATION BOIS ENERGIE SUR SOLS FORESTIERS ET REMEDIATION H/F

Ajoutée: 11/12/2017
  • Région: Meurthe-et-Moselle
  • Ville: Champenoux

Stage : Impact de l'exploitation du bois énergie sur les sols forestiers etréflexions sur la remédiation. - H/F(2017-0129)Métier RECHERCHE ET INNOVATIONType de contrat StageDurée du contrat 6 moisNiveau de diplôme Bac+5Niveau d'expérience Débutant / 1ère ExpérienceDépartement MEURTHE ET MOSELLE (54)Ville CHAMPENOUXPrésentation de l'entrepriseActeur majeur de la filière forêt-bois, premier gestionnaire d’espaces naturels en France l’Office national des forêts (ONF) assure la gestion de près de 10 millions d’hectares de forêts publiques (forêts de l’Etat et des collectivités)en métropole et outre-mer. L’ONF mobilise 40% de l’approvisionnement en bois utilisés par la filière (450.000 emplois).Etablissement Public Industriel et Commercial employant près de 9500 personnes, l’ONF poursuit son développement et recherche sur l’ensemble du territoire des compétences pour faire face à un fort renouvellementgénérationnel. Il diversifie ses recrutements au travers de différentes sources : concours, accueil d’apprentis et d’alternants, recrutement de managers et d’experts en CDI.Descriptif du posteContexte et problématiqueLa France s’est fixé l’objectif de consommer 32% d’énergies renouvelables en 2030. La forêt est d’ores et déjà mise à contribution pour alimenter en biomasse la filière bois-énergie (BE). La mobilisation accrue exploite des boisdits rémanents, jusqu’ici laissés au sol. Ces rémanents sont principalement constitués de menus bois jeunes et supports des feuilles, particulièrement concentrés en nutriment.Quel est l’impact de l’exploitation du bois énergie sur la fertilité et la productivité des forêts ?Depuis 2012, la recherche sur le sujet s’organise en consortium pluri-instituts moteur de plusieurs projets de recherche et de R&D financés par l’ADEME dont :? GERBOISE (GEstion Raisonnée de la récolte de BOIS-Energie) vise à affiner la connaissance sur la récolte de BE et à mettre à jours le guide ADEME de 2006 sur la récolte des rémanents dans les préconisations données auxgestionnaires. Ce stage s’inscrit dans ce projet ; ? RESPIRE (REcolte des menus boiS en forêt : Potentiel, Impact et Remédiation par Epandage de cendres) vise àévaluer les gisements en cendres de bois et des stratégies de remédiation des exportations par retour en épandage de ces cendres en forêt ;OutilsLe projet GERBOISE dans son volet 3 analyse des chantiers réels de récolte BE et constitue une base de données avec : des inventaires du peuplement et des pesées des bois morts au sol avant et après exploitation, des mesuresd’humidité et du contenu en nutriments de ces bois morts ainsi que des bois fraichement coupés et fraichement débardés, l’impact physique au sol de l’exploitation mécanisée, l’analyse de la qualité du sol. Une dizaine de chantiers ont été réalisés au cours de l’année 2017, reflétant des pratiques variées de récolte (en feuille ou non, récolte d’arbre entier ou de houppier, éclaircie ou coupe finale…)En parallèle, le projet INSENSE a produit une clé de détermination de la sensibilité des sols actualisée par rapport au guide ADEME de 2006 qui sera utilisée sur ces chantiers, afin de discuter des exportations en fonction de lasensibilité estimée des sols.ObjectifLes données du projet GERBOISE permettront d’établir des bilans complets d’exportations en minéraux selon les différentes modalités de récolte.Ces analyses viendront éclairer les discussions autour de la conservation et/ou du retour d’éléments (feuilles et menus bois cassés) au sol pendant l’exploitation selon la modalité et la saison, et de proposer des recommandations de récolte en fonction des sols.Le stagiaire échangera au cours du stage avec le groupe de recherche pluri-instituts sur le sujet (ONF, INRA, IRSTEA, FCBA, ECOFOR) et profitera des dernières analyses du projet GERBOISE pour participer à l’acquisitionsur le terrain des données traitées.Début souhaité à partir de février 2018Le stage sera encadré par Nicolas BILOT (INRA BEF et LERFoB) et Jean Pierre RENAUD (ONF RDI pôle de Nancy) en partenariat avec le pôle RDI de Dôle (39).Profil recherchéNiveau Master 2 ou fin d’études d’école d’ingénieur forestier ou agronome.Connaissance en sciences du sol/agronomie/biologie végétaleIntérêt pour la filière forestière.Capacité en traitement, statistiques et présentation de données (logiciel R préféré).Retrouvez toutes nos offres sur l'espace carrière :http://www.onf.fr/onf/sommaire/metiers/postuler/postuler/@@index.html

Contrat de formation

Stage